L’aventure de la céramique commence à Safi

 

· C’est la ville qui approvisionne presque tout le pays

· L’exportation s’effectue à travers des intermédiaires

Safi, cité des pêcheurs et des activités industrielles liées à la pêche, doit aussi sa réputation à ses poteries. C’est sans conteste la capitale marocaine de la céramique. Tout, dans la ville, évoque ou se rattache à cet art. La région, qui est dotée de carrières d’argile de grande qualité, a permis de développer une industrie artisanale, avec son label et ses références.
Depuis la nuit des temps, les artisans de la cité utilisent la terre glaise. Abondante, l’argile brute servait à fabriquer des ustensiles à usage domestique. Imprégnée d’eau, elle était travaillée avec dextérité par les tourneurs. Ensuite, après le séchage, l’argile était cuite dans des fours chauffés au bois de genêt, des arbustes que l’on trouve en quantité dans la province. La petite histoire dit que c’est un maître potier de Fès qui aurait introduit, en 1875, la faïence à décor polychrome, lustrée d’or. Plus tard, un autre artisan de la région aurait ajouté une touche au décor floral ou géométrique, qui fait maintenant office de marque de commerce pour les poteries de Safi. La technique a depuis été adoptée par tous, et la gloire des potiers safiots n’est plus à faire. Aujourd’hui, l’artisanat continue à prospérer dans la région. «La production quotidienne de l’argile, issue des sept carrières en activité, est d’environ 24 tonnes», indique Mohamed Jalil, délégué provincial de l’artisanat. Le poids du secteur se manifeste par ses 329 petites entreprises, toutes spécialisées dans la fabrication des produits de l’argile. Le secteur emploie quelque 4.500 artisans.
La poterie de Safi, à forte charge culturelle, retrace aussi l’évolution de Safi. Actuellement, les exportations des produits de la céramique demeurent encore très timides. L’année 2005 a enregistré une valeur de près de 1,6 million de DH, avec l’Arabie Saoudite comme principal client. Pourtant, une année auparavant, le chiffre d’affaires réalisé paraissait particulièrement prometteur, avec 7 millions de DH. Les transactions s’étaient alors effectuées avec des pays européens comme la France, la Hollande, l’ Espagne, l’Italie et l’Allemagne.
La délégation de l’artisanat de Safi n’a cependant pas enregistré, récemment, de transactions importantes à l’export. En effet, les PME de la région livrent surtout leurs produits dans les villes de Marrakech, Casablanca ou Tanger. Quoiqu’il en soit, ces produits uniques continunent de faire le succès des boutiques d’artisanat un peu partout à travers le Maroc.

Par :Mohamed Ramdani

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :