La région Doukkala-Abda veut décupler sa capacité

La région de Doukkala-Abda veut se positionner sur la carte touristique du pays. Le Conseil régional de tourisme (CRT) vient de produire, pour la première fois, toute une littérature touristique, éditée par Précom Sarl, vantant les mérites de cette destination: un manuel professionnel et un guide touristique, tirés chacun à 5.000 exemplaires, et deux cartes touristiques des villes d’El Jadida et Safi, tirées à 20.000 exemplaires. L’option promotion de la destination Doukkala-Abda et particulièrement ses sites phares (Azemmour, El Jadida, Oualidia, Safi, Cap Beddouza, Souira Lakdima), prise par le CRT, fait déjà rêver hôteliers, restaurateurs, transporteurs et commerçants de souvenirs. La réalisation prochaine du méga-projet, Souira Lakdima, un site de plus 1.300 ha, et la fin des travaux d’aménagement de la station Haouzia consacreront définitivement la destination Doukkala-Abda.

Selon Abdellah Bakrim, premier vice-président du CRT, «la région a un autre atout, une politique qui s’inscrit dans la durée pour satisfaire la demande de plus en plus importante». La capacité d’hébergement de la région s’élève actuellement à près de 2.500 lits et «l’objectif est de la multiplier par 10 dans les cinq prochaines années», nous confie Bakrim, qui laisse entendre qu’un véritable plan de développement touristique est en cours de finalisation. Cette nouvelle démarche vient confirmer l’importance de l’engagement et de l’attention que le CRT porte à la promotion de la région tant sur la scène régionale, que provinciale et internationale. «Nous allons poursuivre nos efforts au niveau des stratégies d’investissements pour le renouvellement de nos produits dans nos plans de mise en marché ainsi que dans nos politiques en matière d’accueil», confie-t-il. Auprès du CRT, on est conscient que «la région doit tirer profit de cette fluctuation que connaît le secteur et faire en sorte qu’elle se traduise davantage par des visites additionnelles sur ses différentes destinations».

Les arrivées y sont encore faibles, mais l’évolution des nuitées est parmi les plus importantes du pays. Safi affiche un taux de 40% contre 20% pour la moyenne nationale, s’enorgueillit-on. Ici, on parle déjà d’une hausse considérable des arrivées touristiques dès l’été prochain.

Mais dans sa quête des retombées du secteur touristique, Doukkala-Abda ne devrait nullement perdre ses valeurs qui font en même temps son originalité.

Deux rendez-vous majeurs

Deux grands évènements de promotion sont prévus dans la 2e moitié du mois de décembre. «Si la vague de Safi le permet, on va accueillir le plus gros événement de surf de la région avec les meilleurs athlètes au monde du moment». Parallèlement, la ville d’El Jadida dévoilera son programme-évènement golfique, destiné à attirer une nouvelle clientèle de touristes internationaux.

 

 

L’Economiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :