Safi: Les agriculteurs ont le moral au beau fixe

· Plus de 342.000 ha emblavés

· La récolte du petit pois démarre bientôt

Les dernières pluies ont rendu le sourire aux agriculteurs de la région de Safi. En effet, les précipitations enregistrées depuis le début de la campagne agricole ont atteint une moyenne de 189 mm. « Ce qui est le double de l’année dernière », indique Ahmida Harhouri, directeur de la Direction provinciale de l’agriculture (DPA). Ces pluies ont permis l’emblavement de plus de 342.637 ha dont 93.461 de blé tendre, 55.595 de blé dur, 160.198 d’orge, 15.200 en légumineuses et 12.450 en fourrages. Par ailleurs, près de 5.407 ha ont été réservés pour les cultures maraîchères. Déjà, les petits pois sont quasiment prêts pour la récolte qui devrait démarrer dans les prochains jours, précise-t-on. A noter que la cueillette de ces légumineuses s’étale en général de janvier à mars. Ces plantes sont fortement demandées pour leur qualité et pour leur précocité.
De manière générale, les céréales et les légumineuses présentent un bon état végétatif. Elles bénéficient actuellement des opérations d’apport d’engrais de couverture et de l’utilisation de produits phytosanitaires pour lutter contre les adventices. Notamment dans la zone Abda où les semis ont été effectués assez tôt. Comparativement, dans la région d’Ahmar, les semis ont été réalisés plus tard; aussi, la récolte est repoussée. Rappelons que cette région est essentiellement tournée vers l’élevage.
Mais, globalement, la campagne agricole se présente sous de bons auspices cette année. Effectivement, les techniciens de la DPA de Safi estiment qu’une quantité de 50 mm de pluies supplémentaires durant le mois de février pourrait suffire à garantir de bons revenus pour les agriculteurs. De fait, le secteur de l’agriculture joue un rôle déterminant dans l’activité économique de la province. Il occupe presque la moitié de la population active. Cependant, la production agricole est très liée aux conditions climatiques. Les cultures pratiquées sont très diversifiées. Il s’agit des céréales (3/4 de la superficie cultivable), des légumineuses, des maraîchages et des plantations fruitières. La province dispose, par ailleurs, d’un important cheptel et d’animaux de trait avec environ 1.249.000 de têtes. La région compte aussi une centaine de coopératives.

PAR :Mohamed RAMDANI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :