Festival du film de Safi : Le grand prix décerné au long métrage marocain  »En Attendant Pasolini »

Le long métrage marocain "En Attendant Pasolini" du cinéaste Daoud Oulad Syad, a remporté samedi le grand prix (Ousfour d’or) de la 6ème édition du festival international du Film Francophone "Lumière de Safi", organisée du 31 mars au 5 avril.

Produit en 2007 sur un scénario de Youssef Fadel, "En Attendant Pasolini", qui a recueilli l’unanimité des membres du jury présidé par le cinéaste syrien Rafiq Sabban, raconte l’histoire de Thami, qui travaillait comme figurant dans les films étrangers tournés dans son village non loin de Ouarzazate. Il devient ami du réalisateur italien Pier Paolo Pasolini lors du tournage de son film "Oedipe Roi" en 1966.

Quarante ans après, une équipe d’Italiens arrive à Ouarzazate pour préparer le tournage d’un film sur la bible. Thami croit, et fait croire aux villageois, que son ami Pasolini est de retour à Ouarzazate. Tout le village se prépare à cet événement.

Interprété par Mohamed Majd, Mohamed Bastaoui et Mustapha Tah tah, ce long métrage avait remporté le prix du meilleur film arabe à la 31ème édition du Festival International du Film du Caire (29 novembre au 9 décembre 2007).

Pour sa part, la réalisatrice libanaise Nadine Labaki s’est vue attribuée le prix Spécial du Jury pour son oeuvre "Caramel", alors que le cinéaste franco-algérien Mehdi Charef a remporté celui du meilleur Scénario pour son film "Cartouches Gauloises".

Le prix de meilleure actrice est revenu à l’Egyptienne Ghada Adil pour son rôle dans le film "L’Appartement d’Héliopolis" de Mohammed Khan, alors que celui du meilleur acteur a été décerné au Français Benoît Magimel pour son interprétation dans le dernier long métrage de Claude Chabrol "La Fille Coupée en Deux ".

Le jury a attribué aussi des mentions d’Honneur au film tunisien "Elle et Lui" réalisé par Elyes Baccar et à l’acteur français "Nicolas Cazalé" pour son rôle dans le film "Le Fils de l’Epicier".

Le long métrage tunisien "Elle et Lui" a également obtenu le Prix de la Critique, dont le jury a été présidé par Mohamed Souf.

Le Prix jury Junior, créé lors de cette édition, est revenu au cinéaste marocain Mohamed Ismaël pour son long métrage "Adieu Mères", alors que celui de la Presse a été attribué à Dominique Standaert, un réalisateur belge natif de Bombay (Inde), pour son oeuvre "Formidable".

La cérémonie de clôture de cette 6-ème édition a été également marquée par un hommage rendu au cinéaste marocain Hamid Bennani.

Douze longs métrages représentant le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, le Liban, la France, la Suisse, la Belgique, le Canada, la Roumanie, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso, ont été programmés à la compétition officielle de ce festival.

Un hommage avait été rendu, lors de la séance d’ouverture de ce festival, aux acteurs égyptien Hassan Housni, syrien Aiman Zaidan, français Jean Jacques Andrien et au directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Noureddine Sail.

Ce festival a été l’occasion de célébrer le 50-ème anniversaire de la réalisation du premier long métrage marocain en 1958 par feu Mohamed Ousfour, dont les prix de ce festival portent le nom.

Cette 6-ème édition a été aussi marquée par la projection de plusieurs longs métrages marocains dans le cadre "du panorama du cinéma marocain", outre l’organisation d’une conférence débat autour de l’évolution du cinéma marocain et de trois ateliers de formation au profit de jeunes cinéphiles sur le scénario, l’interprétation et le tournage cinématographique.

MAP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :