Gestion propreté des communes. Safi signe deux conventions

 

· Accords entre Sotradema et les régions Ahmer et Abda

· Un budget de 15 millions de DH alloué par l’Intérieur

La société Sotradema a signé des conventions relatives à la gestion déléguée de la propreté dans la province de Safi, mercredi dernier. Les conventions ont été signées, d’une part, par les deux présidents de la région Ahmer et Abda et, d’autre part, par le DG de Sotradema. Le groupement Ahmer compte les villes de Youssoufia et Chamaïa. Alors que le groupement Abda englobe les villes de Jamaât Shaïm et Sebt Gzoula.
Les deux accords visent à mettre en place des dispositifs et des équipements nécessaires pour une gestion efficace du secteur des déchets solides. L’objectif est d’installer des mécanismes efficients de coopération entre les collectivités locales en application de l’article 79 de la Charte communale pour unifier les efforts et surmonter le manque de moyens, explique Larbi Sebbari Hassani, wali de la région Doukkala-Abda et gouverneur de Safi.
Ce dernier a indiqué que la perspective est aussi la création d’une décharge collective contrôlée et très moderne pour chaque groupement. La réalisation de ce projet fera de Safi la quatrième province du pays à avoir résolu le problème des décharges anarchiques. Et ce, après Oujda en 2006 et Rabat et El Jadida en 2007. Le projet a nécessité des investissements de l’ordre de 15 millions de DH alloués par le ministère de l’Intérieur. Sur ce montant, 9 millions de DH ont été réservés pour l’acquisition de matériels de nettoiement et des véhicules. Le reste du budget permettra d’aménager deux nouvelles décharges contrôlées. La décharge pour le groupement Ahmer est située à Gantour. Alors que celle de Abda est localisée près de la ville de Safi sur des terrains concédés par l’OCP.
Pour rappel, la gestion des déchets solides de Safi a été déléguée à Veolia depuis avril 2004. Cette dernière partagera la même décharge que les villes de Gzoula et Jamâat Shaïm du groupement Abda.
Des études préalables ont été effectuées pour la mise en place des différents dispositifs de travail, explique Brahim Bazegra, responsable de Sotradema, dont le siège social est basé à Agadir. Selon les termes du marché, la société disposera d’un budget annuel de 11 millions de DH alloué par les deux groupements Ahmer et Abda.



Près de 50 tonnes de déchets par jour

Les études indiquent que El Youssoufia déverse la plus grande quantité avec 49,34 tonnes de déchets solides par jour. Sotradema aura aussi à collecter 17 tonnes par jour pour El Youssoufia, 11,43 tonnes/jour pour Gzoula, et 12 tonnes/jour pour Jamaât Shaïm. La région Ahmer mettra à la disposition de la société 83 ouvriers et techniciens municipaux contre 51 pour Abda. Selon le cahier des charges, Sotradema devra améliorer les conditions de travail des ouvriers et des ripeurs avec des cycles de formation. Des primes de rendement seront également accordées.

PAR :Mohamed Ramdani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :