Safi : Bannir les disparités sociales, Une quinzaine consacrée à la célébration du 3e anniversaire de l’INDH

La province de Safi vibrait depuis deux semaines déjà au rythme de la quinzaine consacrée à la commémoration du 3ème anniversaire de l’INDH.
En fait, les pouvoirs publics, les élus et les partenaires sociaux ont célébré ensemble, dans un climat de communion et symbiose, la commémoration de trois années d’existence de ce projet sociétal d’envergure lancé le 18 mai 2005 par S.M. le Roi Mohammed VI dans le but de lutter contre les disparités sociales et territoriales. Du coup, pour célébrer ostensiblement cet événement, un programme copieux a été mis en place par les responsables pour à la fois évaluer les résultats, mesurer l’impact et impliquer davantage les couches cibles. Informer, sensibiliser, orienter et encadrer ont été les points forts de cette commémoration marquée notamment par l’organisation de plusieurs manifestations à l’image de la journée d’information, de la foire et caravane de développement ou encore de l’animation sportive en l’occurrence, la course sur route et le tournoi de football de salle dédié aux jeunes. L’animation était donc de mise tout au long de cette période de fête où les responsables ont réussi avec tact à joindre l’utile à l’agréable.

Célébrer cet anniversaire, c’est mettre en évidence d’abord les efforts laborieusement entrepris 3 années durant dans un contexte qui se vise essentiellement de réduire les poches de pauvreté, combattre le phénomène de l’exclusion sociale et lutter dans un élan de solidarité contre la précarité sévissant dans les périphéries urbaines et les campagnes. Les nombreux témoignages apportés au cours de la journée d’information organisée en présence du wali de la région, des députés, des élus locaux et partenaires sociaux sont venus confirmer, preuves à l’appui, la sagacité de ce programme dont les bienfaits sont énormes. Le bilan 2005-2007 est assez éloquent pour corroborer la perspicacité de cet événement dans le cadre duquel il a été procédé à la réalisation de pas moins de 369 projets pour une valeur globale de 177.345.123,00 dirhams) dont 116.930.488,00 dirhams, environ 66 % entièrement subventionnés par l’INDH.

Le nombre des personnes ayant bénéficié de ces projets est de 251 121 individus, hommes et femmes confondus. Le plan d’action de l’année 2008 devra porter, quant à lui, sur 132 projets pour un coût global de 77.821.120,00 dirhams. La cote part à subventionner par l’initiative Nationale de Développement Humain étant de 34.925.000,00 (environ 45 %). Le nombre des bénéficiaires attendus d’être touchés en 2008 serait de 70.331 personnes. Bref, et comme a dit le wali de la région lors de l’allocution d’ouverture prononcée, l’objectif visé à travers chaque étape de programmation étant de répondre aux besoins et attentes des couches sociales les plus vulnérables tout en impliquant le tissu associatif, les élus et les services extérieurs dans tout ce qui a trait à la clarification et l’utilité des projets retenus dans le cadre de l’INDH dont le fondement s’articule autour de deux axes, la solidarité et la bonne gouvernance.

Gestion déléguée

La gestion déléguée du service d’assainissement de deux groupes de communes de la province de Safi est entrée jeudi dernier en vigueur. Il s’agit de deux groupes de communes dont celui de Hmer qui comprend les villes de El Youssoufia et Chemaâia et celui d’Abda, constitué de Jemâat S’haim et Sebt Gzoula. Les deux ensembles de communes avaient signé, en avril dernier avec la société Sotradema, des conventions de gestion déléguée de leurs services d’assainissement . Le Wali de la région des Doukala-Abda et gouverneur de Safi, Larbi Sabbari Hassani, a présidé une cérémonie de mise en service du matériel déployé par le concessionnaire pour les travaux d’assainissement dans les quatre communes et municipalités.

Il s’agit de véhicules de ramassage d’ordure, d’engins équipés spécialement pour la tâche, de bennes de collectes des détritus et d’outils de balayage. Ces deux conventions ont été conclues conformément à l’article 79 de la Charte communale qui autorise les communes à constituer, entre elles ou avec d’autres collectivités locales, des groupements pour la réalisation d’une oeuvre commune ou pour la gestion d’un service public. Avec ces conventions, Safi deviendra la quatrième ville à avoir inclu, dans sa politique de gestion des services régionaux et locaux, l’éradication des décharges publiques sauvages, après Oujda, Rabat et El Jadida.

 
PAR Salah Zentar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :