Plan environnemental. Lancement de projets importants pour l’avenir de Safi

La ville de Safi connaît actuellement une dynamique de développement marquée par le lancement de plusieurs projets qui revêtent une importance
capitale pour l’avenir de la région, notamment sur le plan de l’environnement.
Le schéma directeur pour l’assainissement liquide de la ville (SDAL), dont la réalisation s’étalera sur 15 ans pour un investissement de près de 750 millions de dirhams, est l’un des principaux projets lancés dans ce cadre, aux côtés de celui de la Ceinture verte ou ceux concernant la mise à niveau des plages de la ville, le renouvellement du parc auto du transport urbain et la réhabilitation de la Médina.

Le SDAL, financé en partie par la Banque européenne d’investissement (BEI), sera réalisé en trois tranches. La première, dite d’urgence, s’étalera sur cinq ans (2011-2007) et coûtera 250 millions de dirhams. La 2e tranche sera réalisée entre 2012 et 2016 et la 3e entre 2017-2020.

Les projets à réaliser dans le cadre de la 1re tranche visent à assurer les moyens d’exploitation, à renouveler le réseau d’assainissement et à construire une station de prétraitement et d’un canal d’évacuation des eaux vers la mer.

Deux études relatives à ce projet ont été présentées jeudi à Safi lors d’une rencontre organisée par la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Safi (Radees). L’une porte sur la dépollution industrielle tandis que l’autre concerne l’impact du projet sur l’environnement.

L’étude d’impact montre que le projet aura des retombées bénéfiques sur l’environnement, en particulier en ce qui concerne la limitation du ruissellement pluvial et des débordements de réseaux, l’atténuation des risques de pollution des ressources souterraines et la mise à niveau des activités industrielles.

D’un autre côté, l’étude souligne que la mise en œuvre du projet présente un certain nombre de risques, qui peuvent être atténués dans le cadre d’un plan de gestion de l’environnement.

L’étude de dépollution relève, pour sa part, que le parc industriel de la ville de Safi compte plus d’une centaine d’unités industrielles, dont les rejets (organique ou chimique) ne sont pas traités et posent des problèmes d’obstruction du réseau d’assainissement et de dégradation de la qualité des eaux.

Cette étude a permis d’avoir une connaissance approfondie des questions liées à l’environnement et d’inciter les unités industrielles à réduire les pollutions qu’elles génèrent, a indiqué Mme Hakima El Haiti qui a présenté l’étude.

Selon cette experte, le projet vise l’élaboration d’un plan de gestion et de suivi de l’environnement pour réduire la source de la pollution liquide industrielle.

Cette démarche s’inscrit en droite ligne avec la politique nationale de lutte contre la pollution et de préservation de l’environnement, a-t-elle souligné.

Organisée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, cette rencontre a été marquée par la présentation de trois exposés sur "L’assainissement liquide dans la ville de Safi", "Les résultats de l’analyse de la qualité de l’air à Safi" et "La situation environnementale générale de la ville".

PAR : MAP
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :