Auto-emploi: 8 petits restaurants créés

 

· Grâce à la convergence Moukawalati et INDH

· Les bénéficiaires créent à leur tour 56 emplois

Ils étaient 8 diplômés chômeurs et ils viennent de réaliser leur premier chiffre d’affaires en août dernier. Actuellement, 7 garçons et une fille gèrent chacun son propre projet. Il s’agit de 8 petits restaurants de poisson stylés qui viennent d’ouvrir il y a un mois. Avec à la clé la création de 56 emplois. «L’initiative est souscrite par le concept de la convergence entre deux programmes de l’Etat  qui sont l’INDH et Moukawalati, indique Mohammed Azouaou, directeur de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Safi (CCIS).
Les locaux qui sont propriété de la municipalité de la ville étaient à l’abandon bien que le site soit desservi par les touristes. Le projet a été pris en main par la wilaya de la région, la municipalité et la CCIS. Cette dernière a assuré la préparation et l’assistance des candidats durant la phase de démarrage, soit l’encadrement pour la création de l’association des restaurants de la corniche Amouni. La chambre s’est aussi chargée de faciliter les différents contacts avec les administrations et les services extérieurs.
Les bénéficiaires faisaient partie des candidats au programme Moukawalati. Ils ont été sélectionnés en fonction de plusieurs critères. Et, les hauts diplômes ont eu plus de chance que les autres, est-il précisé.
Pour l’aménagement des locaux et la formation des bénéficiaires, un budget de l’ordre de 600.000 DH a été débloqué dans le cadre de l’INDH. Les attributaires ont investi, grâce à l’apport des membres de leurs familles sans recourir aux services des banques, dans les 240.000 DH à raison de 30.000 DH par candidat.
L’investissement des jeunes promoteurs a consisté en l’achat des chaises, tables, ustensiles de cuisine, congélateur, réfrigérateurs, comptoir isotherme, fours et matériel de cuisson.
La formation et le perfectionnement sont programmés au cours du mois de Ramadan car les restaurants sont fermés pendant ce mois sacré. Le plan de formation concernera les axes suivants: la restauration focalisée sur les spécialités poisson, l’approvisionnement, l’hygiène, le marketing, les éléments de base de gestion, l’affichage des prix, le marketing…
Les candidats ont créé l’association de la corniche Amouni. Elle a pour principaux objectifs le développement et l’animation de l’espace corniche.

 Profils

Les bénéficiaires dont l’âge varie entre 28 et 37 ans sont pour la plupart des diplômés de l’enseignement supérieur. On y relève des licenciés en biologie/géologie, en droit privé et en philosophie.
D’autres ont des formations dans les domaines de l’informatique, la mécanique et la plomberie. Un seul est restaurateur de son état. Auparavant, ils avaient pratiqué divers petits métiers. Pour ces nouveaux projets, ils déclarent avoir été bien épaulés par la famille.

Mohamed Ramdani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :