Quand fête rime avec musique. C’est à Safi qu’une kyrielle de jeunes artistes se produiront le 12 décembre

Le temps d’un concert, la ville de Safi se fera le réceptacle d’un grand événement artistique. Le vendredi 12 décembre, des artistes qui ont en commun l’amour des arts, chanteront en chœur un hymne à la musique sous l’enceinte de l’ancienne Eglise plateau, un lieu symbolique ancré dans l’histoire qui plongera de plein fouet dans la modernité.
Heureux mariage que béniront les quelque 400 spectateurs attendus pour suivre cette manifestation qui vise à encourager les jeunes artistes en les propulsant au devant de la scène musicale et à promouvoir les activités touristiques de la ville de Safi via cet événement à portée purement artistique.

De cette rencontre entre musiciens qui puisent dans les différents genres artistiques, naîtront des moments d’échange privilégiés. Dans un même espace, des groupes gnawi, de fusion, rock, blues et autre jazz joueront des airs divers et variés. Ils auront surtout l’occasion d’échanger leurs expériences. Le public de Safi aura, quant à lui, l’occasion de savourer différents styles artistiques et de vibrer aux rythmes musicaux les plus hétéroclites.

Un véritable enchantement pour les sens. Avec le groupe de musique «Mag Ma fusion», qui porte bien son nom, c’est à une réelle éruption volcanique, tout en musique, à laquelle le public doit s’attendre. Cette composition est constituée de musiciens français et marocains qui se sont rencontrés à l’Alliance franco-marocaine de Safi. Autour de deux chanteuses confirmées, se réunissent plusieurs jeunes musiciens: luth, darbouka, Violon guitare et flûte. Le répertoire de ce groupe est à son image. Il allie deux styles de musique ; orientale et occidentale.

Dans un autre registre, Maalam Youssef El Houssin envoûtera avec ses rythmes gnawi. Obsédé par la musique, il s’y met dès son jeune âge, 7 ans. Il a été formé à Safi, et a beaucoup joué avec le maâlem Oulad Abdenbi. Abdelkader Amlil, en parallèle aux soirées rituelles de transe, a participé à de nombreux festivals (dont le festival Sons d’hiver à Paris). A la tête de sa propre formation de musique traditionnelle gnaoua, il joue aussi Mahjoub et du guembri avec la formation de Majid Bekkas, au style musical african gnaoua blues, jazz.

Toujours avec la musique gnawi, mais cette fois ci métissée grâce à l’introduction de nouveaux instruments. Le Groupe Gnawa Family, né de la rencontre de 2 musiciens singuliers en 2002: Azouz Soudani (guembri) et Olivier Owen (guitare) en est l’incarnation. Le groupe propose une musique mixte, au sens d’une subtile combinaison entre répertoire traditionnel et influences contemporaines, lui conférant une dynamique tout à fait moderne. Des milliers d’heure de travail pour une harmonie parfaite entre la guitare et le guembri: les solos et les riffs de la première s’accordant impeccablement avec les lignes de basse du second. Des textes en français et en anglais répondent aux refrains de la base chantée en arabe. Il y a un vrai travail d’écriture et d’interprétation musicale.

Pour les amoureux du jazz, blues, rock…, Aziz fera certainement leur bonheur. Ce jeune musicien mêle ses poèmes à des percussions de mobylette et nous fait vibrer au son blues de sa guitare. Il vit pour et par son art. C’est à travers lui qu’il transmet ses émotions et exprime ses désirs.
Autre musique, celle proposée par King, chanteur d’origine sénégalaise qui puise dans les sources de la musique africaine. Ouverture et générosité sont ses principaux traits de caractère. Pour s’en convaincre il n’ y a qu’à bien écouter ses paroles. Son album «Tolérance» fait l’apologie de la paix, dénonce les guerres et appelle à l’union africaine, à plus de démocratie et de droits de l’homme… Avec une telle variété, ce concert risque de tenir toutes ses promesses.
——————————————

Une alliance pour la culture

L‘Alliance franco-marocaine de Safi (AFMS) est une association de droit local à but non lucratif. Elle appartient au réseau des centres culturels français au Maroc, au même titre que 10 instituts français et 2 autres Alliances franco-marocaines. Ses locaux se situent dans la ville nouvelle de Safi, dans le bâtiment de l‘ancienne école française. Aussi dispose-t-elle de salles de classe et d‘un terrain assez spacieux qui ne demande qu‘à être exploité.

L‘AFMS est une structure encore jeune, fondée en 2007, continuant le travail d‘une association plus ancienne, et la menant dans un plus droit chemin vers des objectifs plus ambitieux. Au fait, les priorités de l‘AFMS se situent aux niveaux culturel et éducatif. Une grande partie de l‘activité est d‘ordre pédagogique. L’alliance dispense des cours de français (FLE) à la population locale, s’adressant à toutes classes d‘âges et à tous niveaux.

Pour étoffer son offre éducative, elle propose également des ateliers artistiques encadrés par des animateurs expérimentés: théâtre, chorale pour enfants, peinture…De plus, elle participe activement à l‘animation culturelle de la ville en organisant régulièrement divers événements: conférences, concerts, expositions, résidences d‘artistes ou encore représentations de théâtre.

Par Kenza ALAOUI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :