Plan Vert: 10,5 milliards de DH pour les Doukkala

· Quatre Unités territoriales agricoles définies

Des investissements de l’ordre de 10,5 milliards de DH seront consacrés à Doukkala-Abda par le plan «Maroc Vert». Pour le développement d’une agriculture à haute valeur ajoutée, 96 projets fédérateurs ont été officiellement présentés lors d’une journée d’étude à Safi, hier mercredi. Les objectifs tracés sont à atteindre durant la période 2009/2020. Modernisation d’envergure, augmentation des productions, ou productions additionnelles commenceront à se concrétiser dès 2013, dit Abdelaziz Ouaaka, chef du département du développement agricole de l’Ormvad (Office régional de mise en valeur agricole Doukkala).
Le plan agricole régional a été élaboré par l’Ormvad en coordination avec les DPA (directions régionales d’agricultures) de Safi et d’El Jadida. Pendant 4 mois, 20 ingénieurs agronomes se sont mobilisés pour identifier les filières prioritaires et les différents projets.
La région a été subdivisée en 4 Unités territoriales agricoles (UTA) homogènes. Il s’agit du Sahel, s’étendant sur plus de 300 km le long du littoral. Cette zone sera destinée au maraîchage, à l’aviculture et à l’apiculture.
La 2e UTA est la plaine pour le développement de la céréaliculture, de la production de lait, de viande rouge, des légumineuses et du vignoble. La 3e unité concerne la grande hydraulique: 96.000 ha pour la betterave à sucre, les céréales et les semences, la vigne, le maraîchage, le lait et la viande bovine. Pour finir, les plateaux intérieurs pour lesquels des projets de développement de la production de viande ovine et caprine, de l’arboriculture, essentiellement l’olivier et le câprier, du cumin, de l’aviculture et de l’apiculture sont identifiés.
La déclinaison du plan régional a retenu donc pour ces 4 UTA, 96 projets destinés à des investisseurs privés appelés agrégateurs. Ceux qui sont déjà installés dans la région sont Cosumar, Centrale Laitière, Nestlé, Super-Lait et Sonacos. Doukkala-Abda compte également 50 unités agro-industrielles, 430 coopératives et 59 associations agricoles. L’OCE (Office de commercialisation et d’exportation) est en cours de réactivation pour accompagner la concrétisation des projets.
La grande partie des investissements concerne 83 gros projets. Le restant, 13 projets, est à caractère social (agriculture solidaire). La modernisation des équipements agricoles, l’épierrage, l’immatriculation des terrains, le développement des parcours pour l’élevage, la formation ou encore la femme rurale, comptent parmi les objectifs de ces projets.
Pour le montage financier, l’Etat contribuera à hauteur de 4,5 milliards de DH, les agrégateurs devront apporter 1,11 milliard de DH et les agriculteurs 4,9 milliards de DH. Grâce à ce plan, l’on veut augmenter de 44% la production de céréales en 2013 et de 54% en 2020. Le maraîchage primeurs atteindra 419% en 2013 dont une grande partie est destinée à l’export. Des conjectures très confiantes aussi pour les filières lait, viandes et apiculture. Pour la solvabilité des projets, des études approfondies ont été réalisées, précise Ouaaka. Des évaluations ont concerné les nappes phréatiques de Doukkala-Abda. L’alimentation de la région de Chtouka à partir de l’oued Oum Er-Rabia est également étudiée.

Mohamed RAMDANI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :