Les études pour Urbagolf finalisées

· Le Comité central de l’environnement se prononcera le 5 février

· Les promoteurs espagnols comptent construire dans les meilleurs délais


· Un projet très attendu par la région

Les études pour la réalisation de la station touristique Urbagolf à Souiria Laqdima sont finalisées. Les dossiers ont été déposés avant les délais fixés par le gouvernement auprès du Comité central de l’environnement à Rabat. Ce dernier se prononcera sur le mégaprojet touristique de Safi le 5 février prochain.
Pour la réalisation des études, les ingénieurs et architectes se sont mobilisés pendant les derniers mois sur le terrain. Les travaux ont été confiés à la société de conseil et d’ingénierie Scet-Scom, filiale du groupe CDG Développement. Les copies des études préliminaires ont été remises, le mois de novembre, au Comité national des études d’impact pour validation, comme convenu avec le gouvernement, indique Miguel Mas Amengual, associé et DG de Urbagolf.
Ce sera le premier projet touristique d’envergure à Safi. Urbagolf créera 10.800 lits dont 4.300 hôteliers à Souiria Laqdima au sud de Safi. Pour les opérateurs et les habitants de la région, le projet insufflera une nouvelle dynamique et offre des horizons étendus. Le programme touristique espagnol promet de faire de Safi une destination internationale, déclare Mohammed Lemrabet, directeur du CRI de Doukkala-Abda.
Les autres études portent sur les différentes infrastructures d’installation hors site et in site et sur l’impact sur l’environnement. Il s’agit aussi de déterminer les accès vers la station Urbagolf. Un pont sur l’oued Tensift est une variante qui est également à l’étude. Cet ouvrage d’art sera un raccourci de près de 8 km et permettra de passer directement vers le site à travers Souiria Laqdima.
Des variantes sont aussi en option en matière d’eau potable. Les études se penchent, en plus des raccordements avec le réseau de l’Onep, sur la possibilité de construire une station de dessalement ou d’installer un barrage sur l’oued Tensift à une quinzaine de kilomètres en amont. A cet effet, l’administration du bassin Oum Er-Rabia avait déjà entamé des études dans l’éventualité de la construction du barrage.
En outre, l’entrée en service de la station thermique qui sera construite près de Safi (cf.www.leconomiste.com) garantira l’apport en énergie électrique. Une station d’épuration est également prévue sur le site du projet. Les eaux traitées permettront de fournir 60% des quantités nécessaires à l’arrosage des golfs, est-il précisé.
Le projet Urbagolf a été entériné par une convention avec le gouvernement en mai dernier (cf. http://www.leconomiste.com). Après les autorisations du Comité central de l’environnement, les constructions sont prévues en trois phases de 100 ha chacune.
Les investissements sont estimés à près de 3,8 milliards de DH. Le projet porte sur la réalisation de 9 hôtels (une capacité de 4.300 lits), un port de plaisance, deux parcours de golf de 18 et 9 trous, avec des club-houses, un centre commercial, des résidences touristiques et d’autres infrastructures de loisirs.
Selon les termes de la convention, la station Urbagolf permettra la création de 2.000 emplois directs et permanents, une fois qu’elle sera opérationnelle. D’autres emplois seront créés pendant la durée des travaux de construction et d’équipement. Le projet se veut ainsi intégré avec toutes les commodités pour les résidents et les visiteurs.
En plus des hôtels, les promoteurs prévoient une médina avec riads, petits appartements, centre de santé et mosquée. Un parc aquatique, de la thalassothérapie et des terrains de sport (foot, tennis, basket-ball…) sont également au programme.
Le projet de la station touristique Urbagolf a joué le rôle de catalyseur qui permettra de promouvoir un site naturel vierge. Actuellement, d’autres grands investisseurs s’intéressent à la région. Des opérateurs internationaux et étrangers ont manifesté leur grand intérêt pour le site. Et des projets d’investissement d’envergure sont annoncés.
Pour rappel, le groupe anglais «Beach and Golf Resort» compte investir 5,7 milliards de DH dans le tourisme et l’immobilier dans cette région. De même, le groupe marocain «Palmeraie Developpement» a présenté un grand projet d’investissement touristique d’une superficie de 200 ha portant sur près de 1,74 milliard de DH.

Mohamed RAMDANI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :