Eclairage public. Safi veut lutter contre le gaspillage

– Un système d’information géographique pour visualiser 14.000 points lumineux

· Des lampes spéciales pour limiter la consommation d’énergie

POUR parer au gaspillage d’énergie, la Radees (Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Safi) a mis en place des systèmes de commande par horloges astronomiques. Ces systèmes assurent la synchronisation des allumages déclenchés par une mesure de la quantité de lumière naturelle ambiante. En parallèle, les 14.000 points lumineux de la ville ont été recensés et reportés sur un système d’information géographique de la régie muni d’une application informatique de GMAO.
Le système permet aussi d’optimiser la gestion globale de l’éclairage public et de rénover les sources de déperdition. C’est ainsi que l’année 2008 a connu une grande opération de remplacement de lampes fluorescentes à vapeur de mercure 125 W, de faible rendement lumineux et nuisibles à l’environnement par des lampes plus performantes. La lampe la plus employée est la SHP 70W qui allie qualité d’éclairement et maîtrise des consommations d’énergie. De même, à titre d’essai, quelques armoires de commande ont été équipées par des régulateurs de tension permettant de réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 30%.
Par ailleurs, il a été procédé au renouvellement de l’éclairage du boulevard Hassan II dans le cadre de son réaménagement pour un budget global de l’ordre de 100 millions de DH. Il est caractérisé par la forme particulière de ses candélabres inclinés et équipés de consoles et luminaires de style.
Il a été également procédé à la mise en place de l’éclairage des deux entrées de la ville par la route de Had Hrara et celle de Dar Si Aissa par des luminaires de haute qualité montés sur des candélabres équipés de bras décoratifs. Renouvellement aussi de l’ensemble des équipements vétustes de l’avenue Moulay Ismail par de nouveaux candélabres équipés de luminaires de haut rendement.
La plage de Safi, pour sa part, est éclairée par des projecteurs montés sur des mâts de 16 mètres avec aussi des luminaires de style de haute qualité. Ce sont 4.500 interventions qui ont été effectuées pour la maintenance des installations, de contrôle et de nettoyage des foyers lumineux durant l’année 2008, est-il déclaré.

 Monuments illuminés

Les sites historiques ont été mis en lumière grâce à un jeu d’ombre et de lumière maîtrisé. Ce qui a permis une définition nocturne des contours contribuant aux attraits des lieux.
Pour sa part, l’entrée du monument historique Dar Sultan et la Colline des potiers ont été enjolivées par des lampadaires décoratifs et par des luminaires équipés de lanternes artisanales de style. M RAMDANI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :