Deuxième édition du Salon du Cheval d’El Jadida

Les arts questres à l’honneur

Des expositions, des conférences, des championnats de race, des spectacles et de la fantasia
Du 21 au 26 octobre 2009, le cheval tient son salon au Maroc, sur
l’hippodrome Princesse Lalla Malika. Ainsi, durant six jours, toutes
les facettes de l’utilisation du cheval seront présentées à travers des
expositions, des conférences, des championnats de race, des spectacles
et de la Tbourida (fantasia).
Nejdi
Selliers, maréchaux-ferrants, fabricants de fusil de la Tbourida,
artistes-peintres, entreprises commerciales spécialisées dans
l’alimentation animale ou les médicaments vétérinaires, etc. seront
présents pour la deuxième édition du Salon du Cheval d’El Jadida.

La
région Doukkala-Abda aura encore l’insigne honneur d’abriter la
deuxième édition du Salon du Cheval. Cette grande région recèle
d’importantes richesses historiques, culturelles, agricoles et
industrielles, dont un précieux patrimoine équin. L’infrastructure
hippique, qu’il s’agisse du haras régional ou de l’hippodrome ainsi que
le célébrissime moussem de Moulay Abdallah Amghar qui rassemble tous
les ans plus de 1000 cavaliers de différentes régions du Royaume,
traduisent l’importance de la région en termes d’élevage et de qualité
des chevaux. Dans ce contexte, les membres de l’Association du salon du
cheval d’El Jadida se sont mobilisés, depuis des mois, pour apporter à
cet évènement tout l’éclat qu’il mérite. Plusieurs visites ont été
effectuées à l’étranger pour l’échange d’expérience et la promotion du
cheval de race barbe qui fait partie intégrante du patrimoine culturel.
Ainsi,
la capitale des Doukkala s’apprête à accueillir ses visiteurs et vivre
du 21 au 26 octobre au rythme du cheval. L’espace consacré à ce Salon,
qui s’étend sur une superficie de 9 hectares dont 20.800 m2 carrés
couverts au lieu des 13.000 m2 l’année dernière, sera équipé de toutes
les installations nécessaires dressées sur l’hippodrome Princesse Lalla
Malika.

Plus de 50 exposants professionnels publics et privés
sont attendus ainsi que 150.000 visiteurs, en provenance de toutes les
régions du Maroc et du monde entier. Les spectacles et les programmes
d’animation seront renforcés et diversifiés. De même, des tournois
internationaux sont prévus. Au programme, sauts d’obstacles, endurance,
voltige, des spectacles équestres de haut niveau, un tournoi
international de polo, un espace pour la vente aux enchères des
chevaux, les finales des championnats nationaux de modèles et d’allures
pour les races de chevaux barbes, arabes barbes, pur-sang arabes et
anglo-arabes, et des démonstrations de hautes écoles seront présentées
par des institutions de renommée internationale…

La 2e
édition, qui fait du pôle Tbourida l’une des cartes maîtresses à jouer,
dédie un grand espace exclusivement aux arts équestres traditionnels
marocains. Les 16 régions du Maroc seront chacune représentées par une
«sorba» et participeront quotidiennement à des exhibitions de haut
niveau.

Plusieurs conférences scientifiques, portant sur les
thèmes ayant trait à la gestion du cheval barbe au Maroc, la conduite
des élevages équins, la génétique et cytogénétique chez le cheval et la
reproduction chez la jument, seront organisés lors de cette grande
manifestation. Le pôle découvertes s’organise pour sa part autour d’une
cinémathèque pour la projection de films et de documentaires sur le
cheval, d’un espace multimédia avec des consoles de jeux mises à la
disposition des jeunes visiteurs, d’ateliers de démonstrations ludiques
de maréchalerie et de sellerie et d’un espace récréatif où les enfants
pourront se divertir et s’initier à l’équitation sur poney. Et si la
dimension culturelle est évidente, la dimension socio-économique est
non moins importante.

Selliers, maréchaux-ferrants, fabricants
de fusils de Tbourida… sont autant d’artisans, garants d’un
savoir-faire du patrimoine équin à sauvegarder et à encourager. Dans le
même temps, l’espace "exposants" présentera les équipements et les
harnachements des chevaux, les effets des cavaliers, les produits
vétérinaires, le tourisme équestre, l’alimentation du cheval ou encore
l’artisanat équestre.

Pendant six jours donc, la population
jdidie et ses invités venant des quatre coins du monde auront le
plaisir de vivre et de découvrir les facettes du cheval dans toute sa
splendeur. Qu’ils soient pur-sang arabe, barbe, anglo-arabe…, tous les
chevaux seront à l’honneur lors de cet événement grandiose.

D’autre
part, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour remédier aux
points noirs constatés lors de la première édition qui, malgré tout,
n’a pas manqué d’être un succès, de l’avis des professionnels.
D’importantes retouches ont été apportées au plan de circulation des
véhicules et leur stationnement pour toute la durée du salon.

Le
nombre des entrées des visiteurs sera augmenté et les parkings seront
renforcés. L’objectif espéré selon les autorités compétentes est
d’éviter les embouteillages et les bouchons monstres qui ont prévalu au
cours de l’année dernière. En conclusion, le Salon du Cheval d’El
Jadida est ainsi appelé à devenir très vite une vitrine nationale du
patrimoine équin qui rayonnera au niveau international.
—————————————————————–

La dimension culturelle du cheval

«
Le cheval fait partie de l’histoire et de la culture du Maroc. Les
cavaliers émérites du Royaume ont de tout temps honoré le cheval, dont
la présence dans la région du Grand Maghreb, remonte à plus de 3000
ans.
Mais si la dimension culturelle du cheval dans notre société
est évidente, la dimension socio-économique est non moins importante.
Et
c’est justement pour mettre en évidence ces dimensions qu’en
application des Hautes instructions royales, la deuxième édition du
Salon du Cheval d’El Jadida se tiendra du 21 au 26 Octobre 2009 à
l’hippodrome Princesse Lalla Malika. Pendant six jours, toutes les
facettes de l’utilisation du cheval seront présentées à travers des
expositions, des conférences, des championnats de race, des spectacles,
et de la Tbourida.

Selliers, maréchants ferrants, fabricants
de fusil de la Tbourida, artistes-peintres, entreprises commerciales
spécialisées dans l’alimentation animale, les médicaments vétérinaires,
etc. tous seront présents dans cette deuxième édition. De même que
l’ouverture à l’international verra la participation de nombreux pays
arabes et européens. Elle fera de ce salon une vitrine nationale et
internationale du patrimoine équestre du Royaume et dégagera les pistes
de son renforcement. Tel est l’objectif de Sa Majesté le Roi Mohammed
VI que Dieu le Glorifie.».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :