Region Doukkala-Abda : Lutte contre ’’Tuta absoluta’’

  La chambre agricole régionale Doukkala Abda d’El Jadida a depuis qu’elle a fait peau neuve, mobilisé tout son potentiel humain et matériel tournant ainsi une page sur le passé pour canaliser tout son énergie vers un futur et avenir aussi meilleur que prometteurs.
Le nouveau staff administratif coiffé par l’ingénieur Abdelali AL Moutaoukkil, a mis le paquet en programmant à travers la région Doukkala Abda, plus de 52 journées d’information en faveur des agriculteurs, que ce soit à Had Hrara, Jmâa Shim, ou à Oulad Ghanem, portant sur des thématiques d’actualité, telle la lutte contre Tuta absoluta et d’autres ravageurs de légumes….
La rencontre de Had Hrara sur la lutte contre « Tuta absoluta », un lépidoptère ayant provoqué d’importants dégâts particulièrement en cultures de tomates, a drainé une centaine d’agriculteurs, représentant la région. L’animation bien documentée, étayée de reportages et de spots publicitaire de sensibilisation sur le phénomène, a été fructueuse à plus d’un titre. Les messages bien assimilés sont bien passés.  Les débats  francs et directs ayant eu lieu entre responsables de la chambre agricole régionale présidée par Omar Kardoudi, DPA et l’ORMVAD qui était représenté par M. Ghafouri, en sont la preuve irréfragable.
Ce fut une belle aubaine pour les Fellah d’apprendre beaucoup sur l’ennemi juré de la tomate : « Tuta absoluta ». Ce ravageur dangereux peut provoquer une perte de 50 à 100% de la production sur les plants de tomates et sa présence peut également empêcher l’exportation des produits vers divers pays. La prophylaxie et une bonne gestion de ce ravageur sont indispensables. La lutte chimique est souvent vouée à l’échec en raison de la résistance de Tuta absoluta à de nombreux pesticides mais aussi parce qu’une grande partie de son développement se déroule à l’intérieur de la plante ou dans le sol, hors d’atteinte des traitements.
Cependant les punaises prédatrices Nesidiocoris tenuis (Nesibug) et Macrolophus caliginosus (Mirical) représentent des moyens de lutte non chimiques contre Tuta absoluta. Elles  sont efficaces contre les oeufs et les jeunes larves de Tuta absoluta. Une implantation rapide de ces punaises prédatrices dans les cultures offre une protection optimale contre les ravageurs. Introduisez les punaises prédatrices à plusieurs reprises au cours des premières semaines de culture, ou jusqu’à ce que les punaises soient suffisamment bien implantées dans les cultures. Une chose est sûre, la chambre agricole régionale Doukkala Abda est pour une fois sur la bonne voie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :