Safi : la 6e édition du Printemps de commerce.la 6e édition du Printemps de commerce. Pour la promotion d’un commerce de proximité

Devenu un rendez-vous vraiment incontournable dans l’agenda de la CCIS, le  »Printemps de commerce », organisé du 26 au 28 mai 2010, a de nouveau suscité une grande satisfaction de la part des gens de la profession dans les villes de Safi et Youssoufia.
De par la pertinence des sujets abordés, le forum de cette année, le sixième de la série, a été autant instructif et fort fructueux dans la mesure où il a permis aux participants de s’atteler sur un certain nombre de questions dont notamment celles qui sont intimement liées à la modernisation du secteur, l’exploitation des enseignes commerciales, les outils et mécanismes de financement, la fiscalité, la distribution, etc. Placée sous le thème «Pour la modernisation d’un commerce de proximité», cette rencontre est également perçue comme étant une occasion propice pour à la fois évaluer les réalisations faites et mettre en place une approche globale permettant de trouver les solutions idoines à tout ce qui est de nature à entraver ce secteur qui, précise-t-on, emploie plus de 13.000 personnes.

En fait, la politique prônant l’ouverture sur le marché ainsi que la nécessité compétitive locale et l’évolution des modes de consommation exigent de nos jours, dira le wali de la région, le recours à des voies innovantes et modernes de gestion, de commercialisation et marketing. Parlant du plan «Raouaj», Larbi Sabbari Hassani, a fait savoir que celui-ci a été impliqué dans le cadre de la réhabilitation de l’ancienne médina qui, a-t-il précisé, jouit de la Haute sollicitude royale de Sa Majesté le Roi.
La première tranche de ce plan a permis la réhabilitation de pas moins de 200 lieux de négoce.

La deuxième tranche devrait porter sur quelque 239 autres unités. Il convient d’indiquer, entre autres, que les responsables sont parvenus à consolider la transversalité entre ce plan national visant la modernisation des structures du commerce interne et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), cadre dans lequel il a été procédé à la réalisation de 26 projets moyennant une participation de l’INDH de 11.972.000 dirhams. L’impact de cette contribution a visiblement été ressenti, du fait, que 7100 personnes y ont réellement bénéficié.
Ces projets ont grosso modo porté sur l’aménagement de la colline des potiers, des espaces et lieux de commerces destinés à la vente des produits et articles confectionnés par les associations. L’acquisition de motos équipées de caissons isothermes pour les revendeurs de poissons (détaillants), la construction d’un marché destiné à la vente du pain, l’aménagement de la cité des pêcheurs à Souiria Kédima et d’un marché de vente de poissons au quartier « CORSE » et l’équipement des locaux d’artisans à la « Kissaria » en médina font également partie intégrante de ces projets.

Ceci sans oublier évidemment les efforts sans cesse consentis par les autorités locales et les gens de la sûreté visant l’organisation des marchés informels et la libération du domaine municipal de l’occupation illégale.
L’initiative engagée dans ce cadre mérite- d’être soulignée et suscite même d’être exaltée à condition bien sûr qu’elle soit maintenue à jamais car cela y va de l’intérêt de la ville et de son image de marque.

Le commerce dit de proximité se considère toujours comme étant un secteur économique extrêmement important en dépit de tous les espaces commerciaux de grande et moyenne surfaces venant d’apparaître. Ainsi, et partant du rôle éminemment social que joue ce type de commerces (de proximité), il est du devoir de l’ensemble des acteurs et intervenants de se mobiliser en travaillant en parfaite symbiose et dans une synergie commune en vue de lui assurer force et immunité. Et cela ne pourra se réaliser que par la modernisation des locaux, des concepts de commercialisation et de la formation des ressources humaines.

Réhabilitation de l’ancienne médina

Expliquant le choix du thème de cette édition, le wali de la région des Doukkala-Abda, gouverneur de la province de Safi, El Arbi Sebbari Hassani, a souligné qu’il a pour objectif de susciter l’attention autour de la nécessité d’adapter le secteur commercial avec son environnement économique et social.
Le forum constitue «une étape pour l’évaluation de ce qui a été fait et concevoir une approche globale permettant l’aboutissement à des solutions pratiques pour tous les obstacles qui entravent le secteur, notamment pour ce qui concerne le commerce de proximité», a relevé M. Sebbari Hassani, à l’ouverture de cette manifestation, organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et des services, en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies.
Il a cité, dans ce sens, le plan ‘’Rawaj » pour le développement du secteur du commerce interne mis en place par le ministère de tutelle dans le cadre du projet «réhabilitation de l’ancienne médina de Safi», soulignant que 200 locaux commerciaux ont bénéficié d’une restructuration dans le cadre de la première phase de ce projet, tandis que 239 autres locaux bénéficieront d’une restructuration lors de la deuxième phase.
Dans le cadre du renforcement de la convergence entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et le plan ‘’Rawaj », 26 projets ont été réalisés avec une contribution de l’INDH, de 11 MDH, au profit de 7.100 personnes

Lematin.ma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :