Safi se dote d’un nouveau réseau d’assainissement

 Certaines zones de la ville pas encore équipées

· La phase prioritaire du programme opérationnelle début 2013


· Montant de l’investissement: 450 millions de DH

 



Séparer eaux domestiques et eaux industrielles

L’UNE des contraintes rencontrées par le programme est celui de la gestion des eaux industrielles. Une étude a été menée pour diagnostiquer l’ampleur de ces rejets et les mesures montrent que les unités industrielles rejettent presque l’équivalent de la ville en pollution.
Les conserveries de poisson rejettent notamment beaucoup de sel, ce qui rend l’eau saumâtre et complique son traitement. Pour éviter d’avoir un impact sur le traitement des eaux domestiques de la ville, la proposition a été faite de séparer les deux eaux. «La meilleure option serait donc de faire deux réseaux différents. Heureusement, toutes les conserveries de poisson sont proches les unes des autres. Ensuite, on va exiger des industriels qu’ils fassent un premier traitement», souligne le DG de la Radess. A noter que l’OCP n’est pas inclus dans ce programme de dépollution industrielle. Or, la quantité d’eau rejetée par l’Office est de l’ordre de 100.000 m3 par jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :